· 

Et maintenant : le solaire flottant !

Construire le premier parc solaire flottant

du monde en haute altitude : c’est le défi relevé par Poralu Marine en Suisse, au Lac des Toules.

Une première mondiale.

 


C’est à 1810 mètres d'altitude, sur le lac artificiel suisse des Toules (commune de Bourg-Saint-Pierre) que  Poralu Marine vient de construire et de mettre en service le tout premier parc solaire flottant d'envergure en milieu alpin. Constituée de 2 240 m2 de panneaux solaires, placés sur des flotteurs arrimés au fond du lac par des poids, cette centrale pionnière est susceptible de produire plus de 800 000 kWh par an.

Des conditions extrêmes
Mené par la société Romande Energie SA, le projet aura nécessité de relever plusieurs défis humains et techniques : pouvoir faire face à des vents soufflant à 120 km/h et supporter des températures hivernales de moins 30°, anticiper le poids de couches de neige et de glace de 60 cm... Mais ces contraintes sont aujourd'hui compensées par les rendements intéressants de cet équipement en en altitude : jusqu'à 50 % supérieurs à ceux d'un parc équivalent situé en plaine.

 

 

Une première étape

Poralu Marine a été chargé du design, de l'ingénierie, de la construction et de l'installation de l'ensemble de la structure flottante supportant les panneaux solaires. Cette première étape permettra aux porteurs de projet de vérifier la faisabilité technique et financière d'un parc plus vaste, pouvant couvrir 35 % de la surface du lac. Doté de quelque 67 000 m2 de panneaux solaires reposant sur un tapis d’environ 1 000 flotteurs arrimés aux rives du lac, celui-ci pourrait produire plus de 22 millions de kWh par an, l’équivalent de la consommation annuelle de plus de 6 000 ménages.
N.G.

 Ici le communiqué de presse >

Ici le site de Poralu marine

Télécharger
2019-10-LacdesToules-CP-FR.pdf
Document Adobe Acrobat 436.8 KB